Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Jeux de carte, de plateau, de société, jeux-vidéo, mmo ...
Avatar de l’utilisateur
Blondin
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2638
Inscription : jeu. sept. 25, 2014 10:51 am
Localisation : Area 51

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par Blondin »

jbbourgoin a écrit : mar. sept. 20, 2022 8:37 am
P.S. : et franchement, si on est capable de s'identifier à un orc, un elfe, un lion, ou un poney, on doit quand même bien être capable de s'identifier à une femme, non ?
Ah non ! Je suis capable de m'identifier à un poney ou à un personnage féminin, mais sûrement pas à un lion ! C'est rien que des gros glandeurs, d'abord ! :mrgreen:
Joueur sur : Agôn
Meneur sur : Macadabre
Traducteur ponctuel pour Savage Torgan
Traducteur de : 24XX DRS24XX CONFRONTATION24XX CONSIGNES D'URGENCE
Auteur de : 1980 LEGION
Avatar de l’utilisateur
jbbourgoin
Ascendant
Messages : 1652
Inscription : mer. juin 18, 2014 2:35 pm
Localisation : Brest
Contact :

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par jbbourgoin »

C'est rien que des gros glandeurs, d'abord !

Je suis sûr qu'un psy serait très content d'entendre ça :mrgreen:

Mais ouais, c'est vrai, ce sont des glandeurs ... c'est peut-être pour ça que je m'identifie plus facilement à eux.

(en plus c'est pas vrai... je parle du fait de m'identifier à eux :p)
Avatar de l’utilisateur
Blondin
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2638
Inscription : jeu. sept. 25, 2014 10:51 am
Localisation : Area 51

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par Blondin »

jbbourgoin a écrit : mar. sept. 20, 2022 9:09 am
C'est rien que des gros glandeurs, d'abord !
Je suis sûr qu'un psy serait très content d'entendre ça :mrgreen:

Mais ouais, c'est vrai, ce sont des glandeurs ... c'est peut-être pour ça que je m'identifie plus facilement à eux.

(en plus c'est pas vrai... je parle du fait de m'identifier à eux :p)
Identifie-toi à une lionne alors ! :lol:
Joueur sur : Agôn
Meneur sur : Macadabre
Traducteur ponctuel pour Savage Torgan
Traducteur de : 24XX DRS24XX CONFRONTATION24XX CONSIGNES D'URGENCE
Auteur de : 1980 LEGION
Avatar de l’utilisateur
Altay
Messie
Messages : 1204
Inscription : sam. mai 07, 2016 12:04 pm

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par Altay »

Harfang2 a écrit : mar. sept. 20, 2022 6:47 am
Altay a écrit : mar. sept. 20, 2022 12:07 am
Harfang2 a écrit : lun. sept. 19, 2022 11:27 pm L'identification au personnage, tout simplement.

Argument maintes et maintes fois débunké. C'est une prophétie autoréalisatrice : les studios pensent que les gamers ne veulent pas jouer des femmes, marketent leurs jeux pour des hommes ou baissent le budget quand l'héroïne est une femme. Résultat : des ventes plus faibles. Et rebelote.
Le déni du principe d'identification au héros est aberrant. Mais bon, tu penses bien ce que tu veux et vu les risques de dérapage de ce genre de sujet je vais m'arrêter là.

Qui est dans le déni ? J'affirme, sources à l'appui, que le genre du protagoniste dans la fiction n'est pas un frein à l'identification. La recherche sur le sujet montre que l'identification passe beaucoup plus largement par d'autres facteurs.

Si l'argument de l'identification était réellement invoqué de bonne foi dans les studios, alors tous les jeux proposeraient des options de personnalisation poussées, qui sont corrélées avec une identification plus forte des joueurs/joueuses. Puisque près d'un joueur sur deux est une joueuse, c'est cette approche qui maximiserait l'impact commercial.

Mais l'industrie du JV a internalisé pas mal de sexisme depuis les années 80, ce n'est donc pas étonnant que ce genre de mythes continuent à se perpétuer.
Avatar de l’utilisateur
jbbourgoin
Ascendant
Messages : 1652
Inscription : mer. juin 18, 2014 2:35 pm
Localisation : Brest
Contact :

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par jbbourgoin »

Identifie-toi à une lionne alors ! :lol:

Impossible !

...

Elles bougent beaucoup trop XD
Avatar de l’utilisateur
Harfang2
Messie
Messages : 1096
Inscription : jeu. déc. 03, 2020 5:51 pm
Localisation : Tours
Contact :

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par Harfang2 »

jbbourgoin a écrit : mar. sept. 20, 2022 8:37 am
P.S. : et franchement, si on est capable de s'identifier à un orc, un elfe, un lion, ou un poney, on doit quand même bien être capable de s'identifier à une femme, non ?

Je pense que, à un moment, il faudrait éviter de faire exprès de ne pas comprendre.

Le principe d'identification ne se réduit pas à un point, le sexe en l'espèce. L'identification se produit sur un faisceau dont le sexe peut faire partie à une propension variable selon les individus.

Poser que le principe d'identification existe, ce qui est mon point, ne suppose pas qu'on ne va s'identifier qu'a un héros ayant son âge, son sexe, son statut social, sa couleur de peau, sa coupe de cheveux et ses gouts culinaires. Il suppose, par contre, que, oui, je vais avoir moins de chance de m'identifier à un poulpe cannibale sociopathe fumant de la ganja, n'étant ni poulpe, ni cannibale, ni sociopathe ni fumeur de Ganja. D'où la possibilité de privilégier, d'un point de vue commercial, tel ou tel type de héros si on présuppose (à tort ou à raison) que le dit public correspond à tel ou tel profil et, entre nous, je considère qu'un créatif ne devrait d'ailleurs pas se soucier de l'aspect commercial mais suivre, avant tout, la cohérence interne de son œuvre, voir ses simples envies. Si un créatif a envie de mettre en scène un noir gay ou une rouquine fasciste, que grand bien lui fasse, peu me chaut
Par ailleurs, je ne risque pas de m'identifier ni à un Orc, ni à un elfe, ni à un poney, et si je le faisait ce n'est pas tant que je m'identifierais à l'Orc, l'elfe ou le Poney mais que les auteurs n'auront fait de cette orcitude, elfitude ou poneyitude, un simple vernis pour mettre en scène quelque chose de bassement - ou hautement -humain. 
Avatar de l’utilisateur
Corvos
Mystique
Messages : 828
Inscription : mar. sept. 10, 2019 3:56 pm

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par Corvos »

jbbourgoin a écrit : mar. sept. 20, 2022 8:37 am According to an Entertainment Software Association survey

C'est l'association qui avait demandé une étude avec une définition très large de "jeux vidéo" (Candy Crush et autres petits jeux flash/web) et une définition très large de "gamer" (minimum 1h/semaine).

Ce qui gonfle forcément les stats et donne une image très tronquée de la réalité.

Par contre, oui, l'argument qu'un perso féminin fait moins vendre est complètement con.
Avatar de l’utilisateur
Blondin
Dieu d'après le panthéon
Messages : 2638
Inscription : jeu. sept. 25, 2014 10:51 am
Localisation : Area 51

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par Blondin »

Corvos a écrit : mar. sept. 20, 2022 1:30 pm
jbbourgoin a écrit : mar. sept. 20, 2022 8:37 am
According to an Entertainment Software Association survey
C'est l'association qui avait demandé une étude avec une définition très large de "jeux vidéo" (Candy Crush et autres petits jeux flash/web) et une définition très large de "gamer" (minimum 1h/semaine).

Ce qui gonfle forcément les stats et donne une image très tronquée de la réalité.
C'est une approche qui peut faire débat, mais il n'empêche que ces "petits jeux" représentent une partie non-négligeable du secteur à l'heure actuelle. Notamment en termes de poids économique. Si on considère que le jeu vidéo, c'est pas un truc de casu, on peut en effet dire que cela renvoie un image déformante. Mais cela veut aussi dire donner une définition assez restrictive et au final assez arbitraire de ce qu'est le média. My two cents.
Joueur sur : Agôn
Meneur sur : Macadabre
Traducteur ponctuel pour Savage Torgan
Traducteur de : 24XX DRS24XX CONFRONTATION24XX CONSIGNES D'URGENCE
Auteur de : 1980 LEGION
Avatar de l’utilisateur
Pyth
Messie
Messages : 1148
Inscription : ven. mars 23, 2018 9:12 am

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par Pyth »

Moi c'est votre histoire d'identification même qui m'interpelle, parce qu'autant en jdr sur table, je m'identifie effectivement (et avec une facilité déconcertante d'ailleurs, la partie démarrée en 5 secondes grand max je suis dedans) à tous mes persos, autant en ce qui concerne les jv, rien zéro nada. J'éprouve parfois de l'empathie pour les protagonistes du jeu, ça oui, mais jamais je ne m'identifie à eux, et ce peu importe leur genre d'ailleurs.
J'ai beau chercher, aucun jeu vidéo, de mémoire, ne m'a jamais permis de m'identifier à ce que je jouais. Ha si, à la limite un seul : The Secret World, mais parce que j'y avais testé le roleplay sur MMO... Que j'y avais fait du jeu de rôle, en somme. Mais pour tous les autres JV, le rapport au personnage se rapproche plus du visionnage d'un film ou d'une série, que d'une partie de jdr : je suis spectateur, actif ok, mais spectateur malgré tout.

Et donc vous, ça vous arrive effectivement de vous identifier à ce que vous jouez en JV? Ou parler d'identification est un raccourci alors que votre expérience est plus proche de la mienne finalement? Ça m'interroge ça tiens.

 
Avatar de l’utilisateur
jbbourgoin
Ascendant
Messages : 1652
Inscription : mer. juin 18, 2014 2:35 pm
Localisation : Brest
Contact :

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par jbbourgoin »

Harfang2 a écrit : mar. sept. 20, 2022 12:33 pm Poser que le principe d'identification existe, ce qui est mon point, ne suppose pas qu'on ne va s'identifier qu'a un héros ayant son âge, son sexe, son statut social, sa couleur de peau, sa coupe de cheveux et ses gouts culinaires. Il suppose, par contre, que, oui, je vais avoir moins de chance de m'identifier à un poulpe cannibale sociopathe fumant de la ganja, n'étant ni poulpe, ni cannibale, ni sociopathe ni fumeur de Ganja.

Oui mais il y a un contexte à ta réponse. Je résume : on se scandalise du fait qu'un personnage officiellement féminin est présenté systématiquement sous sa forme masculine parce que "ça ne se vend pas", au nom du principe d'identification des joueurs qui serait supposé majoritairement masculin.

Ce qui pose deux présupposés :

- 1) Les acheteurs de ces jeux seraient principalement masculins. Ce qui est douteux vu la sociologie actuelle des joueurs. (Perso je crois surtout que les marketeux savent très bien que certains joueurs masculins ne supportent ou préfèrent jouer des hommes, quand les joueuses sont habitués depuis bien longtemps à jouer des hommes et vont donc beaucoup moins s'en formaliser).

- 2) Le principe d'identification porte bien majoritairement sur le sexe puisque c'est cela que l'on change ostensiblement dans la campagne marketing.

Or tu réponds à la critique en brandissant le principe d'identification, ce qui suppose a priori que tu es d'accord avec ces deux présupposés.

Si, comme tu le dit, le principe d'identification porte sur tout un tas d'éléments (ce qui est absolument vrai), alors je ne vois pas bien comment tu peux continuer de le brandir concernant cette question du personnage féminin. Il y a plein d'autres trucs auxquels les joueurs vont pouvoir "s'identifier" : c'est un être humain qui a des émotions qu'ils peuvent partager, il joue sur la corde d'un désir de puissance, d'aventure, que sais-je encore.

Cependant, il y a effectivement un point sur lequel cette décision est "rationnelle" (je ne dit pas "juste"), et je l'ai déjà évoqué plus haut.

Je vais prendre des stats foireuses (parce que je ne les aient pas) pour bien me faire comprendre.

Prenons un panel de joueurs actuels, soit 52% d'hommes, 48% de femmes.

Les femmes sont habitués à jouer des hommes, on va donc considérer que parmi ces 48% 5% refuserait d'en jouer un.

Certains hommes ne veulent pas jouer des femmes par pure misogynie (c'est un fait). Disons que cela correspondrait à 15% parmi les 52% (si ça se trouve c'est plus, si ça se trouve c'est moins).

Dans ce contexte si le jeu est vendu au travers de la version masculine du personnage initialement féminin on se retrouve avec , tout joueur confondu, 95% d'acheteurs potentiels, alors que si l'on met en avant le personnage féminin originel on ne se retrouve plus qu'avec 85% d'acheteurs potentiels. Le calcul est vite fait.

Et si on me répond que ce type de réaction chez les joueurs masculins n'existe pas ou est utra-minoritaire, alors je dis : ces décideurs marketing sont simplement d'affreux misogynes qui méritent qu'on les boycotte et les critique.

Et si ce que je présente est bel est bien une réalité, ces marketeux sont juste d'affreux capitalistes cyniques qui méritent aussi qu'on les boycotte (parce qu'au passage la même boîte est tout à fait capable de faire dans le feminist-washing quand ça l'arrange).

Par ailleurs, je ne risque pas de m'identifier ni à un Orc, ni à un elfe, ni à un poney, et si je le faisait ce n'est pas tant que je m'identifierais à l'Orc, l'elfe ou le Poney mais que les auteurs n'auront fait de cette orcitude, elfitude ou poneyitude, un simple vernis pour mettre en scène quelque chose de bassement - ou hautement -humain.

Dois-je entendre que si un homme arrive à s'identifier à une femme dans un JV c'est parce que les auteurs ont réussis à plaquer un vernis mettant chez elle quelque chose d'humain ?

Tu vas crier au scandale et dire que je te provoque, et c'est un peu vrai. Mais si je te dis cela c'est parce que c'est précisément le sujet : l'identification d'un homme à un personnage féminin.
Avatar de l’utilisateur
jbbourgoin
Ascendant
Messages : 1652
Inscription : mer. juin 18, 2014 2:35 pm
Localisation : Brest
Contact :

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par jbbourgoin »

Et donc vous, ça vous arrive effectivement de vous identifier à ce que vous jouez en JV? Ou parler d'identification est un raccourci alors que votre expérience est plus proche de la mienne finalement? Ça m'interroge ça tiens.

En réalité l'identification n'est pas le vrai sujet. Il a juste été amené pour justifier le fait de présenter un personnage masculin à la place du personnage féminin voulu par les créateurs.

D'ailleurs c'est quoi l'identification ? Je pense qu'il y a plein de manières de la définir, de manière plus ou moins restrictive.

Ce que raconte cette affaire c'est surtout qu'un nombre suffisamment non négligeable de joueurs refusent de jouer des personnages féminins, et qu'ils sont pris en compte par certains marketeux, ce qui est du pur sexisme.

Quelque soient les justifications, remplacer un personnage féminin officiel par une version masculine parce que "les femmes ça ne vend pas", c'est du sexisme pur et simple. (Par contre les femmes ça se vend, suffit de regarder les personnages féminins pouvant potentiellement entourer le héros...).
Avatar de l’utilisateur
Pyth
Messie
Messages : 1148
Inscription : ven. mars 23, 2018 9:12 am

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par Pyth »

jbbourgoin a écrit : mar. sept. 20, 2022 2:06 pm
Et donc vous, ça vous arrive effectivement de vous identifier à ce que vous jouez en JV? Ou parler d'identification est un raccourci alors que votre expérience est plus proche de la mienne finalement? Ça m'interroge ça tiens.

En réalité l'identification n'est pas le vrai sujet. Il a juste été amené pour justifier le fait de présenter un personnage masculin à la place du personnage féminin voulu par les créateurs.
Merci d'énoncer des évidences mais ça ne répond en rien à ma question, déjà, et je ne vois pas en quoi ce serait un sujet moins pertinent que ton crêpage de chignon actuel avec Harfang. On est capable de mener deux discussions de front sur un même fil hein, au pire ignore ma question si tu veux rester focalisé sur ton sujet, plutôt que de tenter de la balayer d'un revers de bras.
 
Avatar de l’utilisateur
jbbourgoin
Ascendant
Messages : 1652
Inscription : mer. juin 18, 2014 2:35 pm
Localisation : Brest
Contact :

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par jbbourgoin »

Alors, désolé, je ne voulais pas être désobligeant.
Avatar de l’utilisateur
Killing Joke
Pape
Messages : 702
Inscription : mar. mars 14, 2006 8:42 pm

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par Killing Joke »

Le nouveau Monkey Island est de sortie (aujourd'hui) : 
https://returntomonkeyisland.com/?abc

Image
Avatar de l’utilisateur
Harfang2
Messie
Messages : 1096
Inscription : jeu. déc. 03, 2020 5:51 pm
Localisation : Tours
Contact :

Re: Jeux Vidéos - Le syndrome RPG

Message par Harfang2 »

jbbourgoin a écrit : mar. sept. 20, 2022 1:57 pm Oui mais il y a un contexte à ta réponse. Je résume : on se scandalise du fait qu'un personnage officiellement féminin est présenté systématiquement sous sa forme masculine parce que "ça ne se vend pas", au nom du principe d'identification des joueurs qui serait supposé majoritairement masculin.

Ce qui pose deux présupposés :

- 1) Les acheteurs de ces jeux seraient principalement masculins. Ce qui est douteux vu la sociologie actuelle des joueurs. (Perso je crois surtout que les marketeux savent très bien que certains joueurs masculins ne supportent ou préfèrent jouer des hommes, quand les joueuses sont habitués depuis bien longtemps à jouer des hommes et vont donc beaucoup moins s'en formaliser).

- 2) Le principe d'identification porte bien majoritairement sur le sexe puisque c'est cela que l'on change ostensiblement dans la campagne marketing.

Or tu réponds à la critique en brandissant le principe d'identification, ce qui suppose a priori que tu es d'accord avec ces deux présupposés.

Si, comme tu le dit, le principe d'identification porte sur tout un tas d'éléments (ce qui est absolument vrai), alors je ne vois pas bien comment tu peux continuer de le brandir concernant cette question du personnage féminin.
Je ne brandis rien et je ne m'intéresse pas au contexte.

Parler du principe d'identification était une réponse a quelqu'un se demandant pourquoi il n'y avait pas plus de personnages féminins en jeux vidéos, j'émettais un point, à savoir ce principe.

Derrière je suis face a des interlocuteurs qui dénient le principe d'identification en répondant, de plus, parfaitement à côté (et je ne pense pas à toi particulièrement même si une large partie de ta réponse ne concerne absolument pas ma dialectique) Qu'y puis-je?
Personnellement, je ne m'intéresse pas aux jeux vidéos, je n'y jouais pas jeune, je n'y joue pas aujourd'hui et je n'y jouerais pas plus tard, quel que puisse être le héros. Il n'empêche que quand on parle de type de héros, là, oui, je me sens libre de m'exprimer tout en m'affranchissant du reste qui n'entre pas du tout en ligne de compte.
Répondre