[CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Critiques de Jeu, Comptes rendus et retour d'expérience
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4228
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Gardanne (13)

[CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Léonard »

Nous avons lancé une campagne-test de mon nouveau jeu en cours d'écriture : Le domaine des crabes. On y interprète une communauté de naufragés sur une île déserte. Vous trouverez plus de précisions sur le projet dans ce sujet de la section Création.

Le naufrage de la Prospérité

Avril 1691, Grandes Îles de la Sonde.

La Prospérité, navire de la Compagnie Française des Indes Orientales, parti de Pondichéry pour rejoindre le nouveau comptoir commercial de Canton, s’échoue sur un banc de sable, dans un archipel inconnu de la mer de Chine méridionale. Après deux jours à essayer de reprendre la mer en se délestant d’une partie de la cargaison, l’équipage ne peut empêcher le navire de se briser en deux, en pleine nuit.
Plusieurs malheureux se noient ou sont dévorés par des crocodiles marins qui pullulent sur ces rivages. Cependant, trente-six survivants parviennent à rejoindre la côte à la nage ou en s’accrochant sur des débris de l’épave.
Parmi ces derniers, on trouve :

• Honoré de Gonzague, second capitaine arrogant, plus haut officier encore en vie.
• François Caron, directeur adjoint de la Compagnie des Indes Orientales.
• André Béranger, architecte de marine, concepteur de la Prospérité.
• Augustine de Challard, naturaliste étudiant la faune et la flore orientale.
• Charles Carillon, médecin attiré par les pratiques médicales chinoises.
• La Traille, bosco.
• Sœur Suffrénie, jeune novice d’une congrégation religieuse.
• Justin, contrebandier en fuite engagé comme matelot.
• Bertille Laborde, comédienne.
• Victor, garde de la Compagnie, chargé de veiller sur la sécurité de François Caron.
• Céleste, esclave libérée par la mort de son maître.
• Louison, prostituée.

Les naufragés installent au plus vite un campement de fortune et se remettent quelque peu de leur frayeur. L’île ne paraît guère hospitalière et ils ne disposent que de peu de vivres et de matériel. Seule note d’espoir : la Prospérité est le fleuron de la Compagnie des Indes Orientales et cette dernière enverra probablement des navires à sa recherche.

Chapitre 1 : Les vivants et les morts

Scène 1
La marée jette sur la grève les corps des victimes du naufrage. Quelques survivants décident de s’en occuper, alors qu’une bonne partie de l’équipage est trop épuisée pour les aider. Ne disposant pas d’outils pour enterrer les cadavres, ils décident de bâtir un bûcher pour les incinérer.
Le docteur Carillon soigne un matelot costaud, Mathurin, afin qu’il aide Justin à porter les dépouilles. Dans la forêt, Augustine de Challard, aidée de Louison, trouve du bois sec et de la résine utilisable pour allumer le feu.
Une fois le brasier enflammé, sœur Suffrénie prononce quelques paroles apaisantes qui soulagent surtout sa propre angoisse.

Scène 2
Les naufragés estiment qu’il faut au plus vite rejoindre l’épave pour y récupérer des vivres et du matériel, avant que la mer n’ait tout emporté. Monsieur de Gonzague, le second, tente d’organiser la manœuvre, mais il se heurte à l’esprit rebelle de l’esclave Céleste. Quand celle-ci l’accuse (à juste titre, apparemment) d’être responsable du naufrage par ses mauvaises décisions, le second porte la main à son sabre. Il renonce cependant à la frapper en constatant l’hostilité des marins et des passagers du commun qui l’entourent.
Contre toute attente, c’est Bertille Laborde, la comédienne, qui prend la direction du groupe. Victor se porte en éclaireur pour trouver un accès en eau peu profonde jusqu’au bateau, tandis qu’André Béranger surveille la mer depuis le rivage avec sa longue-vue. Il provoque d’ailleurs un moment d’effroi en prenant un tonneau ramené par les vagues pour un crocodile.
Une fois que Victor a réussi à grimper sur le pont du bateau et aidé ses compagnons à le rejoindre, chacun s’affaire à récupérer ce qu’il peut. On met notamment la main sur quelques vivres (sac de pois et tonneau de lard fumé). Céleste assemble un radeau de fortune permettant de ramener sans encombre ces trouvailles jusqu’au rivage.

Les naufragés auront de quoi s’abriter et se nourrir pour les prochains jours. Mais il reste beaucoup de choses à faire pour assurer leur survie. Et déjà, les premières tensions ont vu le jour au sein de la nouvelle communauté.
Dime Legends et Pack Horse Library, mes jeux sur lulu.com...

...et sur itch.io

Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Moi, c'est @Léonard, pas @leonard.
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4228
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Gardanne (13)

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Léonard »

Chapitre 2 : L'île aux Frégates
Cinq nouveaux personnages ont été dévoilés en début de partie :

• Charles-Marie Gustave de la Chartre, linguiste.
• Claudine, cuisinière de bord.
• Martin Paulmier, menuisier voyageant avec sa femme, Émilie, et son fils de cinq ans, Baptiste.
• Venkata, gabier tamoul.
• Léonie « Courte-Pattes », prisonnière destinée à épouser un colon de Canton.

Scène 1
Avril 1691, une semaine environ après le naufrage.
Les survivants de la Prospérité ont appris à leur dépend la présence des frégates, ces oiseaux de mer qui nichent dans les arbres et les falaises proches du camp. Leurs cris stridents, tout au long de la journée, la nuit et surtout au petit matin, mettent les nerfs de chacun à rude épreuve.

Par ailleurs, le manque d’eau inquiète la communauté. Il est décidé qu’un petit groupe explore l’intérieur de l’île, à la recherche d’un ruisseau ou d’une source. Augustine de Challard, dont la connaissance des sciences naturelles sera précieuse, se porte volontaire. Elle sera escortée du soldat Victor et du matelot Justin.
En s’enfonçant dans les bois, en direction du nord, Augustine repère quelques arbres dont les fruits comestibles pourront nourrir les naufragés. Mais rapidement, le groupe se trouve face à une pente raide. Victor parvient à l’escalader et ouvre la voie à ses compagnons.
Parvenus sur une crête qui domine l’île, les personnages découvrent qu’elle ne couvre qu’une surface réduite. Le versant nord est constitué de falaises abruptes. Au-delà, on voit au loin le rivage d’une seconde île. On y distingue même quelques animaux qui déambulent sur la plage.
En suivant la crête vers l’ouest, le groupe constate amèrement qu’aucun cours d’eau digne de ce nom n’arrose leur île. Mais il aperçoit bientôt une pièce de voilure indiquant la présence d’un mât échoué de la Providence. Et c’est avec bonheur qu’il retrouve deux naufragés qui ont dérivé jusque-là, agrippés à ces débris. Il s’agit de l’écrivain de bord, Louis Vauquelin, et du mousse Rémi. Trop affaiblis, ils n’ont pas pu partir à la recherche d’autres survivants.
En ramenant au camp ces deux compagnons appréciés de l’équipage, le groupe remonte quelque peu le moral de la communauté.


Scène 2
Puisque d’autres îles entourent celle où la Prospérité a fait naufrage, on propose de construire un radeau pour aller les explorer. L’architecte André Béranger pourra en diriger la conception, assisté du menuisier Martin Paulmier.

Une nuit, un mystérieux grondement secoue le sol de l’île. Les dégâts sont minimes, mais l’événement inquiète grandement les naufragés. Le bosco décide de mettre au plus vite l’équipage au travail sur la construction du radeau, afin qu’il ne se laisse pas gagner par l’angoisse et l’abattement. Mais il constate avec dépit qu’il a de plus en plus de mal à motiver ses hommes.
Néanmoins, Béranger, Paulmier et La Traille, assisté d’un petit groupe de volontaires, font preuve d’énergie et d’ingéniosité pour assembler rapidement une embarcation solide. Bientôt, le menuisier et le bosco font une démonstration de sa maniabilité dans le lagon de l’île.

Scène 3
Les naufragés décident de mettre à profit ce nouveau radeau pour retourner sur l’épave récupérer des provisions. Gonzague, le second, et le bosco La Traille prennent la tête d’un petit groupe de marins qui monte à bord de l’embarcation. Personne n’a oublié la présence de crocodiles de mer dans la baie, et le gabier Venkata scrute anxieusement les eaux encore encombrées de débris flottants.
Mais le radeau arrive sans encombre au pied du navire échoué. Venkata est le premier à escalader son flanc, avant d’envoyer à ses compagnons un filet d’abordage. Bientôt, les marins explorent les cales, rapportant des barils d’eau potable et de morue salée.
Soudain, un hurlement se fait entendre depuis la Sainte-Barbe. Venkata se précipite, mais il n’a que le temps d’apercevoir une créature rampante disparaître dans l’ombre, en emportant le corps de Raphaël, l’un de ses compagnons.
Le groupe ne tarde pas à quitter l’épave. Au retour, Monsieur de Gonzague a quelques paroles pour réconforter La Traille. Ce dernier se convainc alors d’oublier son animosité pour ce second trop arrogant. Les naufragés ont trop besoin de s’unir pour survivre.
Dernière modification par Léonard le ven. déc. 01, 2023 6:42 pm, modifié 1 fois.
Dime Legends et Pack Horse Library, mes jeux sur lulu.com...

...et sur itch.io

Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Moi, c'est @Léonard, pas @leonard.
Avatar de l’utilisateur
Orlov
Dieu d'après le panthéon
Messages : 6250
Inscription : jeu. févr. 20, 2014 10:57 am

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Orlov »

Passionnant. Comme d'hab, j'ai envie de dire.
Cryoban a écrit : lun. juin 26, 2023 7:56 am Le vrai problème c'est les gens.

Mildendo aka Capitaine Caverne a écrit : Faire du Jdr c'est prendre une voix bizarre et lancer des dés en racontant qu'on tue des gobs.
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4228
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Gardanne (13)

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Léonard »

Merci @Orlov ! :bierre:

Après une première partie à cinq joueurs + un meneur (moi), on a joué à quatre en narration tournante (le meneur changeant à chaque scène). Ça a bien fonctionné, et c'était plus fluide avec l'effectif plus réduit et le système qui commence à être mieux maîtrisé par les joueurs, même si l'un d'eux n'avait pas participé la première fois. Cela dit, on n'a pas encore atteint mon objectif d'une partie à quatre scènes, mais il faut dire que la création de nouveaux personnages a pris du temps.

Certaines particularités du système avaient surpris la première fois. Notamment le fait que le groupe joue chaque scène avec une réserve de dés commune (2d4, 2d6, 2d8, 2d10 et 2d12), représentant l'ensemble des efforts, du temps, de la concentration que le groupe peut mobiliser sur un scène. Si tu as d10 dans une caractéristique, tu peux jeter un d10, mais il ne sera plus disponible pour les autres. Tu peux aussi choisir de jeter un dé inférieur, si tu disposes d'autres avantages. Pas évident à admettre pour des joueurs qui ont l'habitude de voir une caractéristique comme une valeur fixe.

Sinon, on se régale bien à créer de multiples personnages, à créer des liens entre eux. Certains caractères forts commencent à émerger. Et les autres joueurs ont très vite intégrer qu'ils pouvaient jouer le temps d'une scène un personnage créé par quelqu'un d'autre.
Quant au matériel, plutôt important pour un jeu de rôle (jetons, cartes, enveloppes...), il fonctionne pas mal, même si c'est un peu le bazar sur la table et qu'il y a des choses à simplifier. Heureusement qu'on a une grande table.

Rendez-vous en mars pour la prochaine partie mensuelle.
Dime Legends et Pack Horse Library, mes jeux sur lulu.com...

...et sur itch.io

Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Moi, c'est @Léonard, pas @leonard.
184201739
Transcendé
Messages : 758
Inscription : ven. sept. 07, 2018 7:31 pm
Localisation : Fontainebleau, Aix en Provence, Avignon

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par 184201739 »

Le troisième chapitre a été joué.
Léonard ne devrait pas tarder à poster !
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4228
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Gardanne (13)

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Léonard »

Quand il trouvera un moment de libre. ;)
Mais faut pas trop que je traîne pour rien oublier.

Pour l'instant, tout ce que je peux dire, c'est que la partie a été assez anarchique, avec une tablée qui a beaucoup palabré sans parvenir à s'entendre sur ce que devait faire la communauté. Avec pas mal de débats vraisemblance contre stratégie de jeu.

Il faut sûrement que je sois plus clair sur les intentions du jeu. Après, c'est peut-être juste une question d'humeur des joueurs.
Dime Legends et Pack Horse Library, mes jeux sur lulu.com...

...et sur itch.io

Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Moi, c'est @Léonard, pas @leonard.
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4228
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Gardanne (13)

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Léonard »

Chapitre 3 : Départ pour l’île aux chèvres

Scène 1
La vie sur l’île du naufrage est devenue insupportable pour les survivants de la Prospérité. Trop petit, trop aride, trop pauvre en ressources, envahi par les frégates, l’îlot n’offre rien qui permette à la communauté de vivre convenablement. D’autant qu’il s’avère que les petits singes qui pullulent sur l’île volent les œufs des oiseaux de mer, la seule source de nourriture facilement accessible.

C’est pourquoi les naufragés décident d’envoyer une expédition pour explorer l’île découverte plus au nord. Augustine de Challard et la Traille en prennent la tête, accompagnés par Justin, Venkata et quelques autres marins. Toujours inquiets de la présence de crocodiles marins, ils capturent quelques singes qui pourront servir d’appâts de diversion. Et Justin met au point un code lumineux pour communiquer d’une île à l’autre.
Malgré les inquiétudes de La Traille, le radeau tient le choc de la traversée. Le groupe peut accoster sans encombre dans une crique abritée. Une fois sur ce nouveau rivage, il constate que les animaux aperçus depuis l’autre île sont des chèvres, probablement débarquées par un précédent navire et revenues à l’état sauvage. Capturer l’une d’entre elle s’avère plus compliquée que prévue…

Tandis qu’Augustine et Venkata restent sur place pour continuer leurs observations, le reste de l’expédition reprend la mer pour rejoindre la communauté.

Scène 2
À présent, les naufragés entreprennent d’organiser leur migration vers l’île du nord, source de tous les espoirs pour certains. D’autres, en revanche, n’y voient qu’une fausse promesse et redoutent la traversée et les attaques de crocodiles. C’est le cas de Céleste, qui se fait la porte-parole des sceptiques et plombe le moral de chacun avec ses paroles désespérées. Mais Bertille Laborde entreprend de remotiver tout le monde tandis que Martin Paulmier et André Béranger réparent et améliorent le radeau et que le médecin Charles Carillon prend en charge les plus affaiblis.
Finalement, en quelques rotations, l’ensemble de la communauté est transférée sur la nouvelle île sans incident, et retrouve un peu d’espoir.

Scène 3
La première exploration de l’île aux chèvres n’ayant pas permis de découvrir de source ou de ruisseau, les naufragés envisagent de fabriquer une installation pour récolter l’eau de pluie et la rosée. Mais avant qu’ils n’aient le temps de s’atteler à sa fabrication, la mousson s’abat sur le campement, noyant la communauté sous des trombes d’eau !
Malgré les efforts pour se protéger de l’averse, qui dure plusieurs jours, la santé de la communauté est mise à rude épreuve. Heureusement, c’est l’occasion de faire des réserves d’eau pour l’avenir, et la question de l’approvisionnement paraît moins urgente.

Scène 4
Il semble que les naufragés aient à rester un certain temps sur cette île. Et les récents caprices du climat ont montré qu’il était urgent de construire de meilleurs abris que le campement de fortune initial. D’autant qu’une épidémie de fièvre, consécutive à la mousson, frappe une partie de la communauté.
Céleste, qui possède quelques connaissances dans le travail du bois, prend la tête de la construction des huttes. Elle est notamment aidée par le solide Victor et par la cuisinière Claudine, qui fournit des rations supplémentaires aux travailleurs.
Malgré une maladresse de Céleste, qui manque de mettre le feu à une hutte et accable l’ancienne esclave de remords, les bâtiments sont achevés. Tous les naufragés dormiront à présent sous un vrai toit de palmes.
Dime Legends et Pack Horse Library, mes jeux sur lulu.com...

...et sur itch.io

Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Moi, c'est @Léonard, pas @leonard.
Avatar de l’utilisateur
Orlov
Dieu d'après le panthéon
Messages : 6250
Inscription : jeu. févr. 20, 2014 10:57 am

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Orlov »

Toujours aussi passionnant à lire. Un vrai mini roman.
Cryoban a écrit : lun. juin 26, 2023 7:56 am Le vrai problème c'est les gens.

Mildendo aka Capitaine Caverne a écrit : Faire du Jdr c'est prendre une voix bizarre et lancer des dés en racontant qu'on tue des gobs.
184201739
Transcendé
Messages : 758
Inscription : ven. sept. 07, 2018 7:31 pm
Localisation : Fontainebleau, Aix en Provence, Avignon

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par 184201739 »

C'est honteux ! Le talent de vannière de Soeur Suffrénie est passé sous silence ! C'est grâce à elle et non à cette Céleste, la "relou du groupe" , que les naufragés sont à présent à l'abri !  La Sœur avait bien raison de l'avoir dans le nez !
Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8893
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Paiji »

C'est amusant, j'ai suivi/subi une formation au management il y a quelques années, basée sur un serious game (un jeu video à visée éducative) qui était sur ce modèle : il fallait diriger une communauté de naufragés qui devaient trouver un moyen de construire un ballon pour quitter leur île, chacun avec ses compétences, sa personnalité ... etc ... ça ressemblait fortement aux situations décrites
King Kirby Zavatta Team
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4228
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Gardanne (13)

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Léonard »

Paiji a écrit : jeu. avr. 06, 2023 9:27 am C'est amusant, j'ai suivi/subi une formation au management il y a quelques années, basée sur un serious game (un jeu video à visée éducative) qui était sur ce modèle : il fallait diriger une communauté de naufragés qui devaient trouver un moyen de construire un ballon pour quitter leur île, chacun avec ses compétences, sa personnalité ... etc ... ça ressemblait fortement aux situations décrites

Je crois que je vais proposer mon jeu pour faire du team building en entreprise et me gagner plein de ronds. ;)
Dime Legends et Pack Horse Library, mes jeux sur lulu.com...

...et sur itch.io

Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Moi, c'est @Léonard, pas @leonard.
Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8893
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Paiji »

Léonard a écrit : jeu. avr. 06, 2023 12:54 pm
Paiji a écrit : jeu. avr. 06, 2023 9:27 am C'est amusant, j'ai suivi/subi une formation au management il y a quelques années, basée sur un serious game (un jeu video à visée éducative) qui était sur ce modèle : il fallait diriger une communauté de naufragés qui devaient trouver un moyen de construire un ballon pour quitter leur île, chacun avec ses compétences, sa personnalité ... etc ... ça ressemblait fortement aux situations décrites

Je crois que je vais proposer mon jeu pour faire du team building en entreprise et me gagner plein de ronds. ;)
J'ai retrouvé le titre : Pacific



Bonne chance dans ton entreprise :D
 
King Kirby Zavatta Team
Avatar de l’utilisateur
Cryoban
Dieu de la carbonite
Messages : 13674
Inscription : mar. mars 29, 2011 9:25 pm
Localisation : Angers

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Cryoban »

Paiji a écrit : jeu. avr. 06, 2023 9:27 am il fallait diriger une communauté de naufragés qui devaient trouver un moyen de construire un ballon pour quitter leur île, chacun avec ses compétences, sa personnalité ... etc ...


Et tu as fini par quitter l'île tout seul en emportant leurs maigres possessions après les avoir exploiter pour fabriquer ton ballon et leur promettant que tu reviendrais les chercher, c'est ça? ;)
Cthulhu Invictus: Limes Obscurus. Certaines forêts sont plus sombres que d'autres
Dark Operators, un hack du BRP pour Delta Green avec sa feuille de PJ. Du poulpe et des Forces Spéciales.
Un cadavre encombrant Un prologue alternatif à La Ville en Jaune
Avatar de l’utilisateur
Paiji
Dieu du liberal réalisme
Messages : 8893
Inscription : mer. janv. 19, 2005 5:20 pm
Localisation : Nantes

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Paiji »

Ce qui se passe sur l'île reste sur l'île :P
King Kirby Zavatta Team
Avatar de l’utilisateur
Léonard
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4228
Inscription : lun. oct. 09, 2006 9:25 pm
Localisation : Gardanne (13)

Re: [CR] Le Domaine des Crabes : Le naufrage de la Prospérité

Message par Léonard »

Chapitre 4 : C’est pas la petite bête qui mange la grande…

Scène 1 (concertation)
Mai 1691. La mousson est passée et la communauté organise peu à peu sa vie sur l’Île aux Chèvres.
François Caron, Augustine Chaillard, André Béranger, La Traille et Bertille Laborde se concertent pour prévoir les tâches les plus urgentes à entreprendre. Il faudrait installer un brasier ou planter un drapeau sur une hauteur pour signaler la présence des naufragés à un navire de passage. Mais pour cela, il faut continuer à explorer l’île pour en atteindre le point culminant. De plus, la communauté manque sévèrement de matériel et on décide de retourner sur l’épave pour en récupérer.

Scène 2 (tâche collective)
Une nouvelle fois, Augustine Chaillard part explorer l’île. Elle est accompagnée de François Caron, Victor, Justin et l’ancienne prisonnière Léonie Courtes-Pattes.
Léonie observe les versants boisés de l’île et repère une vallée par laquelle entreprendre l’ascension. Le groupe se met en route et tombe bientôt sur un torrent grossi par la mousson. Pour le traverser, Victor et Justin fabriquent un pont de fortune avec quelques troncs abattus.
En remontant le torrent, les naufragés atteignent une gorge à travers les falaises. Hélas, Justin pose malencontreusement la main sur une mygale et se fait mordre. Augustine parvient à extraire une partie du venin de la blessure, mais le groupe décide d’établir un camp pour la nuit, afin que Justin se repose.
Le temps se gâte dans la soirée et la pluie tombe toute la nuit. Le torrent enfle, ce qui incite le groupe à faire demi-tour. Exténué, traînant des pieds, les naufragés rentrent péniblement au camp, d’autant plus que les eaux ont emporté le pont de rondins et qu’il faut trouver un autre chemin pour regagner la plage.

Scène 3 (événement)
Tandis que deux groupes partent en expédition (l’un vers l’intérieur de l’île, l’autre en radeau vers l’épave), certains naufragés restés au camp se lèvent avec d’agaçantes démangeaisons. Il s’avère que certaines huttes sont infestées de puces. Charles Carillon et Claudine, avec l’aide de sœur Suffrénie et Bertille, enquêtent pour déterminer d’où viennent les insectes et pourquoi certaines personnes ont été épargnées : il s’avère que ce sont les peaux de chèvres tannées qui ont répandu la vermine partout sauf dans la hutte de la cuisine, peut-être grâce à une variété de menthe sauvage utilisée par Claudine dans ses préparations.
Honoré de Gonzague ordonne à toutes les personnes atteintes de se baigner dans l’eau de mer pour se débarrasser des puces et le docteur Carillon soigne les démangeaisons. Tous ces efforts permettent d’enrayer l’infestation.


Scène 4 (tâche collective)
Le radeau commandé par la Traille, sur lequel ont pris place l’architecte de marine André Béranger, Venkata et Louison, ainsi que quelques marins, se dirige vers l’Île aux Frégates pour rejoindre l’épave de la Prospérité.
La traversée se déroule sans encombre jusqu’à ce que l’embarcation atteigne le navire. C’est alors que le danger tant redouté survient : un crocodile marin surgit de l’eau et attaque les naufragés qui essaient de débarqué, bientôt suivi par un de ses congénères. Dans la panique, André et Venkata tombent à l’eau. Si l’agile gabier parvient à remonter sur le radeau, l’imposant André Béranger n’échappe pas aux mâchoires des prédateurs et il est bientôt entraîné par le fond.
Traumatisée par le drame, l’expédition gagne la plage la plus proche pour réparer le radeau, avant de rejoindre le camp de l’Île aux Chèvres où elle apprend la tragédie au reste de la communauté.

Scène 5 (interactions)
Louison, Claudine et Céleste sont réunies au coin du feu. Claudine a préparé un bouillon pour remonter le moral à Louison, très ébranlée après avoir assisté à la mort d’André Béranger.
Céleste essaie de convaincre ses camarades que le second, Honoré de Gonzague, est responsable par ses décisions des maux de la communauté. Mais les deux autres ne sont pas convaincues. Malgré tous, quelques paroles apaisantes de Louison et un bol de bouillon de Claudine apportent un peu de baume au cœur de Céleste.
Dime Legends et Pack Horse Library, mes jeux sur lulu.com...

...et sur itch.io

Pack Horse Library : des femmes, des livres et des chevaux dans l'Amérique des années 1930 - Un jeu de rôle clé en main.

Moi, c'est @Léonard, pas @leonard.
Répondre