[livres] Kestulididon ?

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 8198
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Le serpent d'angoisse

Message par sherinford »

Dernière lecture:

Image

“Le serpent d’angoisse”, de Roland C. Wagner.

Ca fait déjà un bout de temps que j’ai les deux premiers tomes de l’histoire du futur proche (intégrale raisonnée) dans ma bibliothèque, et il était grand temps que je me lance dans cette lecture. Je commence donc par le premier roman repris dans le tome 1: le serpent d’angoisse.

La Telepathic Trips Organisation est une entreprise américaine qui a découvert presque par hasard “la psychosphère”, une zone vierge et virtuelle sur laquelle des télépathes triés sur le volet peuvent imprimer leurs propres créations, puis partager celles-ci avec les clients de l’entreprise, qui paient chèrement pour voir leurs fantasmes se réaliser.

Mais depuis quelques temps, les clients de l’entreprise se font assassiner dans la psychosphère, et un complot se dessine, un complot qui cible le président de la compagnie, et dont l’aboutissement pourrait mener à de grands bouleversements…

Ecrit sous la forme de courts passages, qui passent d’un protagoniste à l’autre sans donner de clef de décryptage facile, ce roman est plutôt nerveux, mais aussi un peu trop confus à mon goût.



Lectures de 2023:

Spoiler:
1. "La méthode Ikigai: découvrez votre mission de vie" de Hertor Garcia et Francesc Miralles (8/10).
2. "Ombres et Flammes" de Kevin J. Anderson (8/10).
3. "Un essaim d'acier" de Kevin J. Anderson (6/10).
4. "Education meurtrière" de Naomi Novik (8/10).
5. "Mondes en cendres" de Kevin J. Anderson (6/10).
6. "L'Ange du Chaos" de Michel Robert (8/10).
7. "Les fils des ténèbres" de Dan Simmons (5/10).
8. "Derniers jours d'un monde oublié" de Chris Vuklisevic (6/10).
9. "Le parfum" de Patrick Süskind (10/10).
10. "Promotion funeste" de Naomi Novik (8/10).
11. "Kentucky Straight" de Chris Offutt (6/10).
12. "Iron Widow" de Xiran Jay Zhao (7/10).
13. "Un psaume pour les recyclés sauvages" de Becky Chambers (8/10).
14. "Une prière pour les cimes timides" de Becky Chambers (8/10).
15. "Vorrh" de Brian Catling (6/10).
16. "La ballade de Fronin" d'Etienne Bar (9/10).
17. "Face au démon" d'Etienne Bar (9/10).
18. "La main gauche de la nuit" d'Ursula LeGuin (8/10).
19. "Libration" de Becky Chambers (9/10).
20. "Le duel" de Arnaldur Indridason (7/10).
21. "La tyrannie du divertissement" d'Olivier Babeau (5/10).
22. "Le problème à trois corps" de Liu Cixin (6/10).
23. "Figurec" de Fabrice Caro (8/10).
24. "La tour des fous" de Andrzej Sapkowski (8/10).
25. "Les guerriers de Dieu" de Andrzej Sapkowski (9/10).
26. "Lux Perpetua" de Andrzej Sapkowski (8/10).
27. "La place" de Annie Ernaux (7/10).
28. "Épées et brumes" de Fritz Leiber (6/10).
29. "Le cirque des rêves" de Erin Morgenstern (10/10).
30. "Rouge Macralle" de Christian Joosten (8/10).
31. "La chambre indienne" de Serge Brussolo (8/10).
32. "Le maître des ténèbres" de Tanith Lee (10/10).
33. "Le Maître de la mort", de Tanith Lee (9/10).
34. "Le Maître des illusions", de Tanith Lee (9/10).
35. "Surface", d'Olivier Norek (7/10).
36. "Le dernier magicien", de Megan Lindholm / Robin Hobb (5/10).
37. "Les contes du whisky", de Jean Ray (8/10).
38. "Coeur de Loki", de Michel Robert (7/10).
39. "Celle qui a tous les dons", de Mike Carey (6/10).
40. "The golden enclaves", de Naomi Novik (9/10).
41. "Conte de fées à l'usage des moyennes personnes", de Boris Vian (6/10).
42. "Piranesi", de Suzanna Clarke (10/10).
43. "Le hobereau maudit", de Joseph Sheridan Le Fanu (7/10).
44. "L'homme des jeux", de Iain M. Banks (8/10).
45. "Sonya la rouge", de Robert E. Howard (7/10).
46. "Légende", de David Gemmel (8/10).
47. "Une forme de guerre", de Iain M. Banks (8/10).
48. "Psychopompe", d'Amélie Nothomb (7/10).
49. "Le Fort Intérieur et la sorcière de l'île Moufle", de Stella Benson (6/10).
50. "Parlez-moi d'horreur", de Robert Bloch (7/10).
51. "Les monades urbaines", de Robert Silverberg (8/10).
52. "Silex ou le messager - tome 1", de Piers Anthony (7/10).
53. "Silex ou le messager - tome 2", de Piers Anthony (7/10).
54. “Mélodie ou la dame enchaînée - tome 1”, de Piers Anthony (8/10).
55. “Mélodie ou la dame enchaînée - tome 2”, de Piers Anthony (8/10).
56. “Herald ou la quête Kirlian - tome 1”, de Piers Anthony (6/10).
57. “Herald ou la quête Kirlian - tome 2”, de Piers Anthony (6/10).
58. “Le serpent d’angoisse”, de Roland C. Wagner (6/10).
"Si tu souffres à propos de quelque chose d'extérieur, ce n'est pas cette chose qui te trouble, mais ton jugement sur elle ; il dépend de toi de le faire disparaître." - Marc-Aurèle
Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 8198
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Musique de l'énergie

Message par sherinford »

Dernière lecture:

Image

“Musique de l’énergie”, de Roland C. Wagner.

L’histoire se passe quelques temps après “le serpent d’angoisse”. Les Etats-Unis ont implosé en une myriades d’états, dont bon nombre sont puritains et rigoristes. On suit cette fois un groupe de musique rock qui tente d’échapper à des assassins envoyés par un de ces gouvernements, qui n’a pas apprécié leur dernière performance.

Alors qu’ils fuient, les musiciens se retrouvent dans la psychosphère, guidés par une sorte d’avatar du rock...

Bon, ce deuxième roman est un peu plus cohérent et lisible que le premier, mais il est aussi beaucoup moins intéressant. Peut-être que c’est moi qui ne suis pas sensible à la magie du rock, mais c’est seulement en me forçant que je suis parvenu au bout de ce récit.

Et malheureusement, ça veut dire que je vais jeter l’éponge et arrêter là ma lecture de cette histoire du futur proche, et plutôt m’intéresser à d’autres romans de ma PAL…


Lectures de 2023:

Spoiler:
1. "La méthode Ikigai: découvrez votre mission de vie" de Hertor Garcia et Francesc Miralles (8/10).
2. "Ombres et Flammes" de Kevin J. Anderson (8/10).
3. "Un essaim d'acier" de Kevin J. Anderson (6/10).
4. "Education meurtrière" de Naomi Novik (8/10).
5. "Mondes en cendres" de Kevin J. Anderson (6/10).
6. "L'Ange du Chaos" de Michel Robert (8/10).
7. "Les fils des ténèbres" de Dan Simmons (5/10).
8. "Derniers jours d'un monde oublié" de Chris Vuklisevic (6/10).
9. "Le parfum" de Patrick Süskind (10/10).
10. "Promotion funeste" de Naomi Novik (8/10).
11. "Kentucky Straight" de Chris Offutt (6/10).
12. "Iron Widow" de Xiran Jay Zhao (7/10).
13. "Un psaume pour les recyclés sauvages" de Becky Chambers (8/10).
14. "Une prière pour les cimes timides" de Becky Chambers (8/10).
15. "Vorrh" de Brian Catling (6/10).
16. "La ballade de Fronin" d'Etienne Bar (9/10).
17. "Face au démon" d'Etienne Bar (9/10).
18. "La main gauche de la nuit" d'Ursula LeGuin (8/10).
19. "Libration" de Becky Chambers (9/10).
20. "Le duel" de Arnaldur Indridason (7/10).
21. "La tyrannie du divertissement" d'Olivier Babeau (5/10).
22. "Le problème à trois corps" de Liu Cixin (6/10).
23. "Figurec" de Fabrice Caro (8/10).
24. "La tour des fous" de Andrzej Sapkowski (8/10).
25. "Les guerriers de Dieu" de Andrzej Sapkowski (9/10).
26. "Lux Perpetua" de Andrzej Sapkowski (8/10).
27. "La place" de Annie Ernaux (7/10).
28. "Épées et brumes" de Fritz Leiber (6/10).
29. "Le cirque des rêves" de Erin Morgenstern (10/10).
30. "Rouge Macralle" de Christian Joosten (8/10).
31. "La chambre indienne" de Serge Brussolo (8/10).
32. "Le maître des ténèbres" de Tanith Lee (10/10).
33. "Le Maître de la mort", de Tanith Lee (9/10).
34. "Le Maître des illusions", de Tanith Lee (9/10).
35. "Surface", d'Olivier Norek (7/10).
36. "Le dernier magicien", de Megan Lindholm / Robin Hobb (5/10).
37. "Les contes du whisky", de Jean Ray (8/10).
38. "Coeur de Loki", de Michel Robert (7/10).
39. "Celle qui a tous les dons", de Mike Carey (6/10).
40. "The golden enclaves", de Naomi Novik (9/10).
41. "Conte de fées à l'usage des moyennes personnes", de Boris Vian (6/10).
42. "Piranesi", de Suzanna Clarke (10/10).
43. "Le hobereau maudit", de Joseph Sheridan Le Fanu (7/10).
44. "L'homme des jeux", de Iain M. Banks (8/10).
45. "Sonya la rouge", de Robert E. Howard (7/10).
46. "Légende", de David Gemmel (8/10).
47. "Une forme de guerre", de Iain M. Banks (8/10).
48. "Psychopompe", d'Amélie Nothomb (7/10).
49. "Le Fort Intérieur et la sorcière de l'île Moufle", de Stella Benson (6/10).
50. "Parlez-moi d'horreur", de Robert Bloch (7/10).
51. "Les monades urbaines", de Robert Silverberg (8/10).
52. "Silex ou le messager - tome 1", de Piers Anthony (7/10).
53. "Silex ou le messager - tome 2", de Piers Anthony (7/10).
54. “Mélodie ou la dame enchaînée - tome 1”, de Piers Anthony (8/10).
55. “Mélodie ou la dame enchaînée - tome 2”, de Piers Anthony (8/10).
56. “Herald ou la quête Kirlian - tome 1”, de Piers Anthony (6/10).
57. “Herald ou la quête Kirlian - tome 2”, de Piers Anthony (6/10).
58. “Le serpent d’angoisse”, de Roland C. Wagner (6/10).
59. “Musique de l’énergie”, de Roland C. Wagner (6/10).
"Si tu souffres à propos de quelque chose d'extérieur, ce n'est pas cette chose qui te trouble, mais ton jugement sur elle ; il dépend de toi de le faire disparaître." - Marc-Aurèle
Avatar de l’utilisateur
Belphégor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1909
Inscription : dim. avr. 02, 2017 9:48 am

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par Belphégor »

Image

Aujourd'hui j'ai enfin finis de lire le cycle d'Elric, et par là j'entend les nouvelles qui constituent le cycle originel c'est à dire :
- La cité qui rêve
- Tandis que rient les dieux
- Les Buveurs d'âmes
- Les Rois des ténèbres
- Les Porteurs de flamme
- Le Retour du dieu mort
- Les frères de l'épée noire
- Le bouclier du géant triste
- Le trépas du seigneur condamné

Et franchement ? Ben je suis désolé si on a des fans inconditionnels sur le forum mais c'est franchement pas terrible, c'est même vraiment naze la plupart du temps. Michael Moorcock dit qu'il a écrit la plupart de ces nouvelles d'une traite sans relecture, et personnellement je le crois. Les histoires sont un véritable tohu-bohu de péripéties toutes plus incohérentes les unes que les autres. Elric est trimballé d'un décor à un autre tel un personnage de mauvais J-RPG pour accomplir des quêtes à la noix parce la plupart du temps, un vieillard dans une taverne lui a demandé de le faire (véridique) et à la fin il triomphe de l'avalanche d'antagonistes par un bon gros Deus Ex Machina bien sale (la plupart du temps c'est Arioch, mais il est remplacé à l’occasion par un ancêtre Melnibonéen). De ce coté là l'ironie ne manque pas de piquant parce qu'on a vraiment l'impression que Moorcock est un MJ en sueur qui improvise des trucs random pour les jeter à la figure de ses joueurs. Parmi toutes les nouvelles que je vous ai cité AUCUNE, n'est réellement bonne, jamais. Michael Moorcock à vraiment fait très fort sur ce coup quand on sait qu'il est tout a fait possible de créer une bonne œuvre par pure accident, là TOUT est à jeter.

Le style de Moorcock (ou de son traducteur français) est franchement d'une platitude assez navrante (même si le style n'atteint pas des abysses comme le fait par exemple Ian Flemming), on ne ressent absolument rien. Si on prend à titre d'exemple les multiples scènes où Elric voit ses compagnons mourir, franchement à la lecture je n'ai absolument rien ressenti, pourquoi ? parce que c'est écrit comme une liste de course ! Fritz Lieber (ou son traducteur français, c'est au choix) dans des scènes identiques arrivait à nous faire ressentir bien plus d'émotion envers des personnages que le lecteur à côtoyé bien moins longtemps que chez Moorcock pourtant ! Et c'est justement la platitude de ce style qui plombe complètement les 4 dernières nouvelles qui forment une saga de fin du monde, l'idée était très bonne et j'apprécie même encore aujourd'hui le jusque boutisme de l'auteur, mais malheureusement à l'époque il n'avait clairement pas le talent littéraire nécessaire pour donner à cet histoire l'envergure qu'elle méritait.

Je peux cependant comprendre l'engouement qu'à pu engendrer le personnage à l'époque, dans les années 60 çà devait vraiment être original d'avoir un anti-héros en protagoniste, même si bon, quand je vois la qualité des récits je me dit que putain ! les lecteurs étaient décidément moins difficiles qu’aujourd’hui ! Pour ma part, le big boss indétrônable du héros de fantasy sombre et torturé, pour l'instant, çà reste Kane de Karl Edward Wagner.

N'allez pas croire que je déteste Michael Moorcock pour autant, au contraire ! Je crois qu'au final c'est peut être l'artiste qui m'a le plus influencé. Je l'avais découvert au collège avec Elric des dragons (le tome 1 chronologique) que j'avais trouvé très bon, je n'ai pas relu ce livre mais je serais prêt à parier qu'il est déjà bien meilleur que les autres là, et ensuite bien plus tard j'ai lu la quartette de pyat qui est tout simplement un de mes romans préféré. Donc ouais, Moorcock fait partit des ces rares artistes qui à fait à la fois le pire et le meilleur.

Si vous pensez qu'il y a malgré tout des histoires d'Elric qui valent la peine d'être lue, je suis curieux de savoir lesquelles. J'aimerais lire une histoire d'Elric écrite par le Moorcock mature de 80 balais qu'il est aujourd'hui plutôt que l'adulescent punk drogué qu'il était naguère. Je suis notamment très curieux de savoir ce que vaux le tout dernier roman dédié à Elric qu'il a publié "La Citadelle des mythes oubliés".
Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 13190
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am
Localisation : à droite de Saint-Ex

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par Inigin »

J'avais beaucoup aimé le songe du comte Aubec, tout en le trouvant très mystérieux. 
Evidemment, je préfère la cycle de Corum à celui d'Elric.
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Saladdin
Dieu des braquages chronométrés
Messages : 5040
Inscription : dim. août 03, 2003 7:47 pm
Contact :

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par Saladdin »

Belphégor a écrit : dim. oct. 22, 2023 10:38 am Je suis notamment très curieux de savoir ce que vaux le tout dernier roman dédié à Elric qu'il a publié "La Citadelle des mythes oubliés".

Je suis d'ailleurs assez étonné qu'il n'y ait toujours pas de traduction française de ce livre sorti il y a déjà un an...
Avatar de l’utilisateur
Belphégor
Dieu d'après le panthéon
Messages : 1909
Inscription : dim. avr. 02, 2017 9:48 am

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par Belphégor »

Saladdin a écrit : dim. oct. 22, 2023 11:19 am
Belphégor a écrit : dim. oct. 22, 2023 10:38 am Je suis notamment très curieux de savoir ce que vaux le tout dernier roman dédié à Elric qu'il a publié "La Citadelle des mythes oubliés".

Je suis d'ailleurs assez étonné qu'il n'y ait toujours pas de traduction française de ce livre sorti il y a déjà un an...

C'est peut être qu'une impression mais en tous cas j'ai l'impression qu'en dehors de la sphère roliste Moorcock en lui même reste très confidentiel malgré l'influence qu'il a pu avoir sur la fantasy globale.
Avatar de l’utilisateur
nonolimitus
Dieu d'après le panthéon
Messages : 5138
Inscription : mer. oct. 25, 2006 9:20 pm
Localisation : La Côte Ouest

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par nonolimitus »

Belphégor a écrit : dim. oct. 22, 2023 10:38 am Le style de Moorcock (ou de son traducteur français) est franchement d'une platitude assez navrante (même si le style n'atteint pas des abysses comme le fait par exemple Ian Flemming), on ne ressent absolument rien. Si on prend à titre d'exemple les multiples scènes où Elric voit ses compagnons mourir, franchement à la lecture je n'ai absolument rien ressenti, pourquoi ? parce que c'est écrit comme une liste de course ! Fritz Lieber (ou son traducteur français, c'est au choix) dans des scènes identiques arrivait à nous faire ressentir bien plus d'émotion envers des personnages que le lecteur à côtoyé bien moins longtemps que chez Moorcock pourtant ! Et c'est justement la platitude de ce style qui plombe complètement les 4 dernières nouvelles qui forment une saga de fin du monde, l'idée était très bonne et j'apprécie même encore aujourd'hui le jusque boutisme de l'auteur, mais malheureusement à l'époque il n'avait clairement pas le talent littéraire nécessaire pour donner à cet histoire l'envergure qu'elle méritait.

Hum... Fan inconditionnel du RPG StormbringeR v1 depuis mes 16 ans, j'ai tenté de relire le Cycle d'Elric - que je n'avais jamais relu depuis le début des années 90 - durant le premier confinement... J'ai préféré refermer cette grosse intégrale au bout de quelques dizaines pages et rester sur mes souvenirs épiques et fumeux de jeunesse...
Le DIEU avec du gobelin dedans !!!

« Vivre, ce n'est pas sérieux ce n'est pas grave, c'est juste une aventure, presque un jeu... »
Jacques Brel
Avatar de l’utilisateur
Cuchurv
Evêque
Messages : 494
Inscription : mer. févr. 19, 2020 11:29 pm
Localisation : faubourg est de Paname
Contact :

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par Cuchurv »

J'ai entamé le premier tome des "Les Maîtres de l'ombre" ; "Nigthrunner" par Lynn Flewelling.

Résumé d'Elbakin : " Lorsque le jeune Alec de Kerry est emprisonné pour un crime qu’il n’a pas commis, il croit sa vie ruinée.
C’est sans compter sur son étrange compagnon de cellule. Espion, voleur et noble à la fois, Seregil de Rhiminee est bien plus qu’il ne paraît. Lorsqu’il propose à Alec de devenir son apprenti, leurs vies changent à jamais.
Alec découvre alors des routes inconnues qui mènent vers une guerre dont le tumulte ne l’avait jamais effleuré. Seregil et lui vont devoir s’infiltrer en territoire ennemi afin de découvrir quels complots s’y trament pour sauver la Couronne… ainsi que leurs propres vies. Mais la fortune est aussi imprévisible que le nouveau mentor d’Alec…
"

Je l'ai ouvert totalement par hasard, l'ayant en e-book trouvé je ne sais plus où et pensant avec le titre qu'il s'agissait de Cyberpunk ou SF... 8)7

Ça commence très low-fantasy et se poursuit plus high-fantasy dirons-nous avec de la magie plus présente mais pas non plus omniprésente. J'ai accroché assez vite alors que généralement les romans parlant du royaume X ou Y menacé par le royaume Z ça m'indiffère totalement quand ça n'est pas lié à l'Histoire. Les personnages sont attachants, le dénommé Seregil n'est pas un Gary Stu et, pour l'instant, Alec non plus. J'ai un peu peur du syndrome de l'élu qui se révèle avec des méga-pouvoirs pour ce dernier cependant. En tout cas l'intrigue est plaisante et on a envie de savoir la suite. A voir comment ça se continue, j'espère que je ne serais pas déçu (syndrome de l'Assassin royal qui commence très bien et délaye a mort ensuite ça m'a vacciné).
Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 8198
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par sherinford »

nonolimitus a écrit : lun. oct. 23, 2023 11:17 am
Belphégor a écrit : dim. oct. 22, 2023 10:38 am Le style de Moorcock (ou de son traducteur français) est franchement d'une platitude assez navrante (même si le style n'atteint pas des abysses comme le fait par exemple Ian Flemming), on ne ressent absolument rien. Si on prend à titre d'exemple les multiples scènes où Elric voit ses compagnons mourir, franchement à la lecture je n'ai absolument rien ressenti, pourquoi ? parce que c'est écrit comme une liste de course ! Fritz Lieber (ou son traducteur français, c'est au choix) dans des scènes identiques arrivait à nous faire ressentir bien plus d'émotion envers des personnages que le lecteur à côtoyé bien moins longtemps que chez Moorcock pourtant ! Et c'est justement la platitude de ce style qui plombe complètement les 4 dernières nouvelles qui forment une saga de fin du monde, l'idée était très bonne et j'apprécie même encore aujourd'hui le jusque boutisme de l'auteur, mais malheureusement à l'époque il n'avait clairement pas le talent littéraire nécessaire pour donner à cet histoire l'envergure qu'elle méritait.

Hum... Fan inconditionnel du RPG StormbringeR v1 depuis mes 16 ans, j'ai tenté de relire le Cycle d'Elric - que je n'avais jamais relu depuis le début des années 90 - durant le premier confinement... J'ai préféré refermer cette grosse intégrale au bout de quelques dizaines pages et rester sur mes souvenirs épiques et fumeux de jeunesse...

Je n'ai pas encore relu celui-là, si ce n'est dans sa version BD, qui claque bien, même si la réécriture de Blondel ne m'a pas entièrement convaincu.

Globalement, je crois que ce qui plaisait dans Moorcock, c'était avant tout des personnages et des décors grandioses...
"Si tu souffres à propos de quelque chose d'extérieur, ce n'est pas cette chose qui te trouble, mais ton jugement sur elle ; il dépend de toi de le faire disparaître." - Marc-Aurèle
Avatar de l’utilisateur
Cédric Ferrand
Dieu des athées non-pratiquants
Messages : 10480
Inscription : mer. févr. 23, 2005 3:11 pm
Localisation : Montréal
Contact :

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par Cédric Ferrand »

Image

Slow Horses, de Mick Herron
C'est le premier livre de la série Slough House adaptée en série télé par Apple avec Gary Oldman et Christine Scott-Thomas.
Ce premier tome met met donc la table en présentant cette antenne londonienne du MI5 dans laquelle on mute les espions qui ont merdé à un moment de leur carrière. Ils sont dirigés par Jackson Lamb, un espion dont on sait qu'il a été bon mais on ne se souvient plus trop pourquoi et qui ne fait rien pour corriger l'image déplorable qu'il renvoie de lui : il pète, se torche la gueule et passe son temps à se foutre de la gueules de ses employés.
Tout ce petit monde va être secoué par une affaire : un quarteron de néo-nazis kidnappe un jeu homme d'origine musulmane et menace de le décapiter 48 heures plus tard. Sauf que c'est bien plus complexe que ça et que les Veaux (c'est le surnom affectueux donné à nos espions à la ramasse) vont devoir se sortir les doigts du fondement.

Évidemment, tout ce qui fait le charme de la série télé est déjà présent dans les livres. Ça trucule à chaque page, c'est bourré de cynisme et de méchanceté. Comme ils ont adapté ce bouquin de 330 pages en 6 épisodes d'une heure, on constate que les scénaristes télé ont dû développer des éléments pour donner plus de volume à l'histoire, mais c'est très fidèle au matériel original. Le lecteur en apprendra plus sur le grand-père de River ainsi que sur sa mère, par exemple.

Bref, j'en conseille fortement la lecture aux rôlistes si vous aimez les histoires d'adorables incapables. C'est éminemment inspirant et drôle. La série est composée de huit bouquins, je vais donc lire la suite pour prendre de l'avance sur la série télé tellement je veux en savoir plus sur ces blaireaux du MI5. En VF, ça s'intitule la Maison des Tocards.
Avatar de l’utilisateur
vermer
Banni
Messages : 1209
Inscription : dim. févr. 13, 2011 12:32 am
Localisation : Canada
Contact :

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par vermer »

Image

Je découvre cet auteur avec cette anthologie. En quelques mots : c'est lisible, mou, parfois pas très bien écrit, mais avec quelques idées et atmosphère sympathiques ici et là. Au niveau des concepts ; c'est surtout du classique voir parfois de la SF vieillotte.

Ce qui est très marquant et l'incapacité de l'auteur à maitriser le format de la nouvelle ; la narration est régulièrement passive, sans accroche, ni rythme ni enjeux et se termine régulièrement de manière bâclée et décevante. Les personnages sont aussi souvent ternes et peu crédibles.
Les décors et atmosphères sont variés ; allant du style James Bond rétro au Space Opera. Il est a noté que de nombreuses nouvelles se passent à Istanbul, ville que j'aime beaucoup moi aussi, mais ce ne sont pas forcément les meilleurs et l'ambiance de la ville n'est pas vraiment bien rendue j'ai trouvé.

Sur les 14 nouvelles, il y en a quand même certaines qui m'ont beaucoup plu :

- Mutabilité : une belle ambiance pour cette nouvelle intime et presque onirique dans un café d'Istanbul.

- Les Yeux de la Foret : ou l'apprentissage de la survie dans une exoforêt exotique et dangereuse sur une lointaine planète – un texte haut en couleurs !

- La mort de la caserne de pompier n 10 : l'idée est très amusante, même si ce n'est pas très bien écrit, c'est bien trouvé et intelligent.

Mais j'en ai trouvé aussi de très mauvaises comme : Mélopée pour Harzan, L'hiver en partage, le réparateur de moineaux, Les enfants d'Evrim ou Les Hirondelles des tempêtes (dont les premières et dernières du livre – étrange choix de l'anthologiste !).

Donc pour moi avec 3 bonnes nouvelles, 5 mauvaises et 6 moyennes cela se lit - mais c'est globalement très mou. Si l'on a la patience, on appréciera les quelques textes agréables dans ce livre.
Vieille Garde : joueur de Jdr depuis 1984 - Jeux favorits : Empire Galactique, Pendragon, Reve de Dragon, Shadowrun, Paranoia, Hurlements, Warhammer, Mnemosyne.
Profile de lecture Babelio
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 8762
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par Tybalt (le retour) »

Je vous trouve sévères avec Moorcock. Ses textes sont inégaux, mais il y a des nouvelles superbes et son style a un charme certain.
En anglais.
Elric en français, j'avais tenté dans une vieille édition Pocket et la traduction était une purge infâme. Si vous pouvez, lisez-le dans le texte, ça vous évitera d'avoir les yeux qui saignent et de développer une allergie aux contresens, aux faux-sens et aux impropriétés.
J'espère que ce monsieur aura droit un jour à une retraduction de meilleure qualité : il le mérite autant que Lovecraft.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Avatar de l’utilisateur
Blondin
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3850
Inscription : jeu. sept. 25, 2014 10:51 am
Localisation : Six pieds sous terre

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par Blondin »

Tybalt (le retour) a écrit : mar. oct. 24, 2023 11:26 am
Je vous trouve sévères avec Moorcock. Ses textes sont inégaux, mais il y a des nouvelles superbes et son style a un charme certain.
En anglais.
Elric en français, j'avais tenté dans une vieille édition Pocket et la traduction était une purge infâme. Si vous pouvez, lisez-le dans le texte, ça vous évitera d'avoir les yeux qui saignent et de développer une allergie aux contresens, aux faux-sens et aux impropriétés.
J'espère que ce monsieur aura droit un jour à une retraduction de meilleure qualité : il le mérite autant que Lovecraft.
Je suis entièrement d'accord avec toi, surtout en ce qui concerne une retraduction :wub: . Par contre, y a un sacré taf...

Il faut quant même reconnaître que, si on peut vilipender le style (parfois à juste titre), on ne peut pas contester que Moorcock a quand même apporté un nouveau souffle dans les littératures de l'imaginaire dans le courant des années 60 et 70, étant un des piliers de la New Wave of Science Fiction. Et je ne parle pas que de son activité d'écrivain, mais aussi en tant qu'éditeur et parfois "publicitaire" de certains de ses collègues, tels que J.G. Ballard ou Norman Spinrad. À bien des égards, c'est un auteur passerelle entre le pulp des années 1930 et la SF et la fantasy modernes.

Puis bon, il a peut-être pas inventé le Multivers mais, Bourdieu, il en a en fait un sacré terrain de jeu, quand même !
Dieu de la robe de chambre en télétravail
Traducteur ponctuel pour Savage Torgan
Traducteur de : 24XX DRS24XX CONFRONTATION24XX CONSIGNES D'URGENCE
Auteur de : 1980 LEGION
Avatar de l’utilisateur
nonolimitus
Dieu d'après le panthéon
Messages : 5138
Inscription : mer. oct. 25, 2006 9:20 pm
Localisation : La Côte Ouest

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par nonolimitus »

Tybalt (le retour) a écrit : mar. oct. 24, 2023 11:26 am Je vous trouve sévères avec Moorcock. Ses textes sont inégaux, mais il y a des nouvelles superbes et son style a un charme certain.
En anglais.

A cause de toi, je vais être obligé de me le procurer !!! Je te dénoncerais à mon épouse...
Le DIEU avec du gobelin dedans !!!

« Vivre, ce n'est pas sérieux ce n'est pas grave, c'est juste une aventure, presque un jeu... »
Jacques Brel
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 8762
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [livres] Kestulididon ?

Message par Tybalt (le retour) »

nonolimitus a écrit : mar. oct. 24, 2023 11:46 am
Tybalt (le retour) a écrit : mar. oct. 24, 2023 11:26 am Je vous trouve sévères avec Moorcock. Ses textes sont inégaux, mais il y a des nouvelles superbes et son style a un charme certain.
En anglais.

A cause de toi, je vais être obligé de me le procurer !!! Je te dénoncerais à mon épouse...

C'est gentil de me laisser un peu d'avance pour que je puisse commencer à courir :D
Tu as peut-être moyen de le trouver d'occasion. Voire en bibliothèque, si tu as la chance d'en avoir une qui a un fonds de fantasy en anglais (ça ne court pas les rues, mais ça existe). Ou alors, tu l'empruntes allègrement à quelqu'un.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Répondre